AccueilAccueil  CalendrierCalendrier  FAQFAQ  RechercherRechercher  MembresMembres  GroupesGroupes  S'enregistrerS'enregistrer  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


Messages : 50
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh   Jeu 25 Avr - 18:25





Hey Soul Sister!

Feat Kim Ki Oh & Haerin Red


Saranghandan geojitmal
Bogosipeulgeoran ni geojitmal
Dasi doraondan ni geojitmal
Modu da geojitmariya


La chanson s’acheva tandis que mes pas venaient de m’amener dans un café du centre-ville. J’éteignis mon iPod et scrutai du regard les différents choix qui se proposaient à moi. Aujourd’hui il faisait très chaud, le ciel était dégagé et les rayons du soleil n’y allaient pas de main morte. La météo avait tout d’un temps plutôt estival alors qu’on était pourtant au printemps. Cependant je n’allais aucunement m’en plaindre, j’adorais l’été même si je me devais bien d’admettre que je n’arrivais pas toujours à en supporter la chaleur.
Bien entendu, malgré la chaleur j’avais trouvé la bonne idée d’aller faire du shopping tandis que d’autres en auraient profité pour aller à la mer ou faire une promenade en forêt. A croire que je ne savais jamais faire comme tout le monde. Il n’y avait pas plus douée que moi lorsqu’il était question de plans foireux et ce constat qui ne faisait que s’affirmer au fil du temps me déprima. Etais-je une cause perdue ?

Je trouvai enfin ce que j’allais prendre ! Avec un temps pareil, rien de mieux qu’un café. J’avais entendu dire que lorsqu’il faisait particulièrement chaud, contrairement aux idées reçues, les boissons fraiches n’étaient pas les plus désaltérantes, il valait même mieux boire une boisson chaude à la place. J’avais d’abord trouvé cela étrange quand j’en avais entendu parler puis peu de temps après j’avais fini par tester et en effet ce n’était pas faux. De plus j’adorais le café, si bien que mes collègues n’étaient plus étonnés de me voir squatter la machine à café lorsque nous avions des pauses. D’ailleurs ils aimaient me taquiner en me surnommant la « cafetière humaine ». J’avais sûrement du les choquer au début par rapport au nombre de tasses que je pouvais boire dans une journée. Mais je n’y pouvais rien, j’étais « café addict » et en avais bien conscience.

Je commandai un bon cappuccino et lorgnai déjà sur le surplus de chantilly qui débordait un peu de mon gobelet. Je n’aurai pu faire meilleur choix, d’ailleurs la bonne odeur me caressait déjà les narines.
La serveuse me tendit le contenant tandis que je réglai ma consommation que je décidai d’emporter tout en continuant mon lèche-vitrine.
Je sortis du café et recommençai ma promenade.

Alors que je longeai le long des vitrines tout en savourant mon délicieux capuccino, j’aperçus une jolie petite robe qui me tapa immédiatement dans l’œil. Elle était plus ou moins courte mais aucunement inappropriée, elle comportait de fines bretelles et était échancrée au niveau des hanches. Qui plus est la couleur était rouge ! Je ne pouvais pas laisser échapper cette opportunité d’ajouter un nouveau vêtement de ma couleur de prédilection à ma garde-robe.
J’avais encore craqué, cela m’arrivait à chaque fois que je faisais du lèche-vitrine et tombait sur un vêtement rouge. J’avais comme une sorte d’obsession vis-à-vis de cette couleur, je ne pouvais pas m’en passer si bien que sur moi, il y avait toujours un élément de cette couleur. Par exemple aujourd’hui c’étaient mes chaussures qui étaient rouge et je me dis en regardant cette jolie robe qu’elle ne pourrait que suivre à la perfection avec ce que j’avais aux pieds. Je m’imaginai déjà dedans d’ailleurs.
Alors que je m’apprêtai à entrer dans le magasin, peu importe si j’avais mon gobelet contenant mon cappuccino en main, une vendeuse vint ôter l’objet de mon désir du mannequin tandis que je l’observai faire la bouche grande ouverte, j’étais au bord du désespoir mais je compris bien vite qu’il n’y avait rien à faire, il ne devait sûrement plus y avoir ce modèle. J’étais déçue mais repris ma route. Après tout des robes rouges, j’en trouverai d’autres, ce n’est pas comme s’il s’agissait d’une couleur peu habituelle.
Je repris donc ma petite promenade, plus que déterminée à trouver un substitut à cette magnifique robe qui m’avait passé sous les yeux.

Distraite, je ne contemplais pas ce qui se passait devant moi, je longeais le long des vitrines, les yeux rivés sur ces dernières. J’allais le trouver ce substitut !
Et c’est alors qu’il me sembla avoir trouvé ce que je souhaitais que je fis ma petite maladresse du jour.
Alors que je continuai de longer la vitrine, le regard rivé sur la jolie robe que je venais d’apercevoir ; pour pouvoir entrer dans le magasin, je heurtai de plein fouet une personne que je n’avais jusque-là par remarqué. Sous l’impact du heurt, mon gobelet m’échappa des mains et partit se renverser sur le torse du pauvre jeune homme qui avait eu le malheur de se trouver sur mon chemin. Je portai mes mains à ma bouche grande ouverte tandis que je demeurai muette, j’étais choquée.
Quelques secondes plus tard, je repris mes esprits et dirigeai mon regard vers le pauvre jeune homme que j’avais tout d’abord bousculé puis badigeonné de café. Je me sentais honteuse, désolée et tellement nulle. D’ailleurs je me confondis immédiatement en excuses tandis que je ne cessais de m’incliner.

-Je suis tellement désolée !!!! Je ne voulais pas !! Pardon mais je ne vous avais pas vu !!! Je suis tellement maladroite, rahhhh… Je m’excuse vraiment pour ma stupidité !!

Je continuais de m’incliner à tout vas et ne cessais de me confondre en excuses. Je me sentais tellement responsable, qui plus est, il aurait pu être blessé à cause du café chaud.

-Vous allez bien ?! Je ne vous ai pas brûlé j’espère ?! Je suis vraiment désolée !!!!

J’étais au bord des larmes lorsque je réalisais que j’aurai pu le brûler, d’ailleurs j’étais vraiment inquiète maintenant. Je me mis même à le scruter sous tous les angles pour voir s’il n’avait rien. Il allait peut-être me prendre pour une folle hystérique mais j’étais vraiment inquiète maintenant et j’étais prête à tout pour racheter ma sottise.


Fiche créée par Kyul



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 45
Date d'inscription : 14/04/2013

MessageSujet: Re: Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh   Mer 8 Mai - 23:59

Aujourd'hui il faisait vraiment beau. Comme Ki Oh n'avait pas grand chose à faire, il avait pris de l'avance dans ses commandes, il avait donc décidé d'aller se promener un peu en ville. Cela faisait un petit moment qu'il n'y était pas aller. Et, bien que ce soit un homme, il est plutôt coquet et aime être bien habillé. Un peu de shopping lui ferai pas mal. De plus, il avait reçu une grosse somme d'argent suite à une commande de meuble importante. Il pouvait donc se permettre une petite folie.

Comme la température était élevé pour la saison, il avait mis un pull léger, style marinière et en avait relevé les manches jusqu'aux coudes. Les rayures mettait en valeur son torse fin mais musclé. Ce pull était son préféré, il le mettait souvent. Ki Oh avait assorti son pull avec un pantalon en toile beige 7/8, et avait des chaussures en toile également. Avec cette tenue, il espérait ne pas avoir trop chaud. Il n'aimait pas trop transpirer, et prenait donc toujours soin d'être paré pour supporter la chaleur.

Pendant sa viré en ville, il réfléchissait à une chose. Il y a une jeune femme à qui il doit parler, mais il ne sait pas comment s'y prendre. Il a toujours été maladroit dans ce domaine. Oh non, ce n'est pas parce qu'il est intéresser par elle ou quoi que ce soit dans le genre, les raisons qui le pousse à lui parler sont...bien moins sympa. Il a besoin d'elle pour obtenir une chose. Bien qu'il déteste devoir mentir, là, c'est devenu nécessaire. Il n'a pas vraiment besoin d'argent, mais cette chose qu'il doit obtenir pourrait lui rapporter gros. Même si il n'était pas une personne accro à l'argent, c'était toujours bien de ne pas avoir à ce soucier de ce genre problème.

Kim Ki Oh regardait les boutiques, il y en avait peu spécialiser dans les vêtements pour homme. Et le peu de boutique qui en faisait, n'était pas vraiment à son goût. Il aime le style décontracté et le style chic. Et surtout, il est difficile en matière de vêtement. Le jeune homme de 24ans, ne va pas mettre n'importe quoi sous prétexte qu'il faut s'habiller, ou que c'est à la mode. Fabriquer toutes sortes de choses en bois, avait développé son sens critique. Il regardait les boutiques sans vraiment faire attention, il était déçu de ce qui se trouvait en vitrine. S'il n'avait pas aimé autant travailler le bois, il aurait probablement ouvert une boutique de vêtement.

L'ébéniste reçu un message, il pris son téléphone, puis répondit. Il ne regardait pas où il mettait les pieds et ne vu donc pas la jeune fille, avec un café dans les mains, lui foncer dessus. Il fut très surpris ! Surtout lorsque le liquide chaud se répondit sur son torse. La première chose qu'il pensa fut que son pull préféré allait être fichu ! Il s'apprêtait à faire une remarque méchante à la personne qui l'avait percuté, lorsqu'il s'aperçu que c'était la jeune fille qu'il cherchait à approcher, Haerin Red. Il se ressaisi immédiatement. C'était l'occasion idéal pour commencer à tisser un lien.

- Je suis tellement désolée !!!! Je ne voulais pas !! Pardon mais je ne vous avais pas vu !!! Je suis tellement maladroite, rahhhh… Je m’excuse vraiment pour ma stupidité !!

Ki Oh qui affichait un visage amicale, s'était mis à rire. Elle était plutôt mignonne à s'excuser comme ça et c'était amusant à voir. Son rire n'était pas vraiment forcé.

- Vous allez bien ?! Je ne vous ai pas brûlé j’espère ?! Je suis vraiment désolée !!!!

- Celui qui à le plus souffert ici, c'est mon pull. Dit-il tout en rigolant. Et toi ? ça va ? Tu ne t'es pas fais mal ? poursuivit-il.

Ki Oh pris les mains de la jeune femme pour vérifier qu'elle ne s'était ébouillanté. Il devait être gentil et prévenant avec elle, même si cette dernière avait ruiné son pull, mais, cela en valait la peine. Il n'avait plus à chercher comment faire pour l'aborder. C'était le sacrifice à payer pour mettre son plan en action. Devenir un ami très proche, pour obtenir l'objet de sa convoitise.

- Ne t'en fais pas ! Je vais bien ! Je comptait justement acheter de nouveaux habits. Tu vas m'accompagner tu me dois bien ça, non ? J'ai besoin de ton avis pour ne pas acheter n'importe quoi. Et tu me semble quelqu'un de très bon goût. Et après je t'offre un autre café, d'accord ?

Sa technique était un peu brusque et rendre dedans. Mais il fallait qu'il poursuive la conversation, sinon il aurait été ébouillanté pour rien. Vu comme elle s'était excusé un peu plus tôt, il savait qu'elle ne pourrait pas le lui refuser.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 50
Date d'inscription : 25/03/2013

MessageSujet: Re: Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh   Lun 13 Mai - 13:39





Hey Soul Sister!

Feat Kim Ki Oh & Haerin Red


Moi qui m’attendais à le voir s’énerver, me crier dessus ou même me gifler, fus surprise de sa réaction. Il rigolait et je ne comprenais pas pourquoi, la situation n’avait rien d’amusant, au contraire il s’agissait quand même de café très chaud que le jeune homme avait reçu sur son torse. Il ne pouvait pas rire d’une telle bêtise. Alors que j’étais encore dans un état de stupeur, ma malheureuse victime ouvrit la bouche :

- Celui qui à le plus souffert ici, c'est mon pull. Dit-il tout en rigolant. Et toi ? ça va ? Tu ne t'es pas fais mal ? poursuivit-il.

Je le regardai sans le savoir avec des yeux de chien battu, si seulement j’avais pu voir à quel point j’avais l’air pitoyable à présent, je me serai filé une bonne paire de baffes. Bien que j’étais toujours tendue et inquiète, je parvins tout de même à me sortir de mon état de stupeur et ouvris à mon tour la bouche :

-Je suis désolée pour votre pull… Je vous rachèterai le même exemplaire sans problème, je vous dois vraiment ça. Et non je ne me suis pas fait mal, merci de vous inquiéter mais celui qui a été le plus sévèrement touché, c’est tout de même vous d’ailleurs je tiens encore à m’excuser, je regrette vraiment ma maladresse.

Sans que je ne sache pourquoi, il prit soudainement mes mains dans les siennes, je plongeai mes yeux grands ouverts sous l’effet de la surprise, dans les siens. Il avait un beau regard mais nullement habituée à ce genre de contact pourtant anodin, je rougis et baissai la tête, gênée. Puis je compris enfin qu’il vérifiait juste que je ne m’étais pas ébouillanté, quel garçon prévenant. Je me sentis davantage idiote de ne pas l’avoir compris aussi vite et d’avoir manifesté de la gêne pour rien. Décidément à ce rythme j’allais obtenir la palme de la nunuche de service, moi qui croyais avoir changé en grandissant… Alors que je demeurai gênée par ma bêtise, le jeune homme reprit la parole :

- Ne t'en fais pas ! Je vais bien ! Je comptait justement acheter de nouveaux habits. Tu vas m'accompagner tu me dois bien ça, non ? J'ai besoin de ton avis pour ne pas acheter n'importe quoi. Et tu me semble quelqu'un de très bon goût. Et après je t'offre un autre café, d'accord ?

Je n’en croyais pas mes oreilles. Comment pouvait-il se montrer aussi sympathique avec moi alors que moi-même je me serai filée une paire de baffes. Je ne comprenais pas comment quelqu’un pouvait être aussi gentil. Je l’avais ébouillanté et « pour me faire pardonner », il me demandait de l’accompagner faire du shopping et me paierai un café à la fin. S’il considérait cela comme une punition, pour moi c’est comme s’il m’aurait emmené à Disney Land. J’adorai le shopping et le café je n’en parle même pas… Donc face à son offre, je ne pouvais qu’accepter. Bien que je trouvai cela déplacé après avoir lui avoir renversé mon café dessus qu’il m’en paie un autre, c’est moi qui devait lui payer un rafraichissement et je le ferai une fois notre séance de shopping finie.

-J’accepte cette condition mais si vous pensez me punir de la sorte croyez-moi, c’est très mal trouvé. J’adore faire du shopping et vous accompagner pour trouver des vêtements me fera plus que plaisir surtout que moi aussi j’étais à la recherche de quelques vêtements. Cependant je ne peux pas accepter votre offre de me payer un café, pas après ce que je vous ai fait. C’est moi qui doit me faire pardonner alors je serai celle qui vous paiera un rafraichissement.


Peut-être que ma manière de m’adresser à lui allait lui paraître quelque peu rude, ce qui n’était pas mon intention mais je tenais à me faire pardonner tellement je me sentais coupable et accepter qu’il me paie un café, source de son malheur, ne me paraissais pas adapté. D’ailleurs rien que de porter mon regard vers l’énorme trace de café qui surplombait son beau tee-shirt me fit mal à l’estomac. Il ne devait pas se sentir à l’aise de la sorte, il fallait vite lui trouver un nouveau pour qu’il puisse se sentir mieux. De ce fait, je décidai qu’il était temps pour lui et moi de faire les magasins, j’en connaissais quelques-uns spécialisés dans les vêtements pour homme où peut-être il allait trouver son bonheur. D’ailleurs pour la peine j’avais totalement mis de côté mon envie de me trouver un substitut à la robe rouge qui m’avait filé sous le nez, je voulais vraiment aider ce pauvre garçon à trouver un nouveau haut. Je lui devais bien ça après tout.

-Si vous voulez bien me suivre, je connais quelques magasins spécialisés dans le prêt à porter pour hommes, où peut-être vous pourriez trouver votre bonheur.


J’attendis qu’il me suive pour me rendre avec lui dans l’une des boutiques dont j’avais parlé. J’avais pris soin de rester à sa hauteur mais n’arrivai pas à décrocher un mot, j’étais encore gênée de tout ce qui s’était passé. Par conséquent un silence s’installa entre nous deux, un silence je dois dire inconfortable. J’aurai bien voulu rendre l’atmosphère meilleure mais actuellement je n’étais pas en condition pour le faire.

Alors que nous marchions en silence, nous arrivâmes devant la première boutique en question. J’attendis qu’il passe le premier puis le suivit, sur ses talons. J’avais décidé de mettre fin à ce silence inconfortable et lui adressa de nouveau la parole, je n’avais pas demandé son prénom et ne m’étais même pas présentée, il avait dû me trouver impolie. Je voulais donc remédier à ce désagrément :

-Au fait, désolée pour le retard mais avec ce qui s’est passé je n’ai pas pensé à vous demander comment vous vous appelez. Moi je m’appelle Haerin Red.

Tout en lui disant cela, je lui tendis la main, pur reflex professionnel auquel je n’avais pas fait gaffe. Bon heureusement pour moi, il ne s’agissait pas d’une grosse bourde comme j’avais pu le faire auparavant, de toute façon le sommet avait été déjà atteint donc je n’avais plus rien à perdre.

Fiche créée par Kyul

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur


Messages : 45
Date d'inscription : 14/04/2013

MessageSujet: Re: Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh   Mar 21 Mai - 0:25

Il ne le savait pas encore mais la journée qui l’attendait allait être surprenante. Il avait décidé de parler à une fille car il voulait quelque chose que seule elle pouvait lui donner, mais il ne savait pas comment faire cela. Et puis, alors qu’il avait décidé d’aller se promener un peu en ville pour faire du shopping, il l’avait rencontré. Bon, Kimi se serait bien passé de cette rencontre, surtout vu le contexte, car la jeune fille avait renversé son café brûlant sur lui. Il avait eu envie de crier, et cela aurait été quelqu’un d’autre il se serait probablement énervé, mais pas là. Ki Oh avait réussi tant bien que mal à rester poli et gentil. Et puis, elle était amusante à s’incliner comme elle le faisait, et s’excuser sans cesse. Elle le regardait avec cet air de chien battu, elle était adorable.

-Je suis désolée pour votre pull… Je vous rachèterai le même exemplaire sans problème, je vous dois vraiment ça. Et non je ne me suis pas fait mal, merci de vous inquiéter mais celui qui a été le plus sévèrement touché, c’est tout de même vous d’ailleurs je tiens encore à m’excuser, je regrette vraiment ma maladresse.

Il rigola, même si il était un peu gêné qu’elle ne fasse que de s’excuser. Même si sur le coup il était en colère, il n’y avait pas mort d’homme. Comme il avait vu en ce petit incident une occasion de devenir, pourquoi pas, ami avec, il lui avait pris les mains pour vérifier qu’elle n’avait rien. Ce qui avait fait rougir la jeune femme. Kimi la regarda avec de grands yeux. Elle ne croyait quand même pas qu’il essayait de la draguer ou quelques choses comme ça ? Il voulait simplement avoir une relation d’amitié avec elle, et puis, même si il aimait aussi les femmes, il préférait tout de même les hommes. Elle n’était donc pas vraiment sont type, et cela surpris Ki Oh qu’elle pense quelques choses comme ça. Mais, cela était tout de même marrant de la voir réagir comme ça, pour un contact aussi anodin que celui-ci.

Le jeune homme au visage de porcelaine, finit par lui dire qu’il allait bien et comme il tenait à ce que la conversation continue, il lui avait demandé de l’accompagner acheter des habits, prétextant qu’il avait besoin de son avis.

-J’accepte cette condition mais si vous pensez me punir de la sorte croyez-moi, c’est très mal trouvé. J’adore faire du shopping et vous accompagner pour trouver des vêtements me fera plus que plaisir surtout que moi aussi j’étais à la recherche de quelques vêtements. Cependant je ne peux pas accepter votre offre de me payer un café, pas après ce que je vous ai fait. C’est moi qui doit me faire pardonner alors je serai celle qui vous paiera un rafraichissement.

-Oh, je ne cherche pas à te punir..Disons que c’est pas très amusant de faire du shopping seul, et que finalement, je suis content d’avoir trouvé quelqu’un pour m’accompagner. Bon et bien, puisque tu sembles y tenir, j’accepte que tu me paye le café.

Elle semblait très gentille, il s’en voulait presque de la manipuler comme il essayait de le faire. Il sentait qu’il allait finir par se prendre à son propre jeu. D’autant plus que ce n’était pas par nécessité absolu qu’il faisait ça, il s’était juste dit que ça pourrait être intéressant. Et Kimi ne voyait pas vraiment ce qu’il y avait de mal à faire ça, mais si, ile le savait, si elle venait à le savoir, elle serait surement très déçu.

-Si vous voulez bien me suivre, je connais quelques magasins spécialisés dans le prêt à porter pour hommes, où peut-être vous pourriez trouver votre bonheur.

Il hocha la tête, puis l’avait suivi. Il pouvait sentir sa gêne, elle marchait à sa hauteur mais n’osait pas vraiment parler. Mais cela ne gêna pas vraiment le pantin, il était concentrer sur les vitrines qui était tout autour d’eux. Ils arrivèrent enfin à la première boutique, il passa en premier, et commença à balayer du regard les cintres qui étaient disposé dans le petit espace. Elle se décida à relancer la conversation, pour se présenter. Puis, elle lui tendit la main, ce qui le surprit.

-Enchanté Haerin. Et si tu me tutoyais ? On doit avoir à peu près le même âge, et c’est un peu inconfortable le vouvoiement. Et moi c’est Kim Ki Oh, mais tu peux m’appeler Ki Oh ou Kimi.

Il avait saisi sa main, puis s’était incliné légèrement par respect. Il n’était pas vraiment habitué à serrer la main, dans son métier ce n’était pas vraiment d’usage. Ki Oh l’entraîna vers les rayons, et il commença à fouiller parmi tous ces vêtements. Il n’avait pas d’idée précises dans ce qu’il recherchait, il lui fallait surtout un haut pas trop moche pour qu’il puisse se changer rapidement. Mais s’il pouvait trouver quelques choses dans le même style que celui qui a été ruiné par Haerin, il en serait très heureux.

-Tu veux bien m’aider à fouiller un peu ? J’aimerais bien pouvoir changer rapidement de haut, ça commence à coller un peu. Dit-il en rigolant.

Même si au fond il ne rigolait pas tant que ça. Car la sensation du café qui commençait à sécher, n’était pas vraiment agréable. Il tira sur le t-shirt pour le décoller un peu. L’odeur était tellement forte, qu’elle commençait à lui monter au nez, et lui donnait la nausée. Il relança la conversation pour essayer de la connaitre un peu mieux.

-Et sinon, tu travail dans quoi ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh   

Revenir en haut Aller en bas
 

Hey Soul Sister! ♦ Feat Kim Ki Oh

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1

 Sujets similaires

-
» (F) Cara delevingne | Hey Soul Sister
» Happy Birthday Sister ♥ Feat Roseline
» Quoi de mieux que de résister à la tentation ? Y céder {Dja'
» Un triste départ ... pour toute la communauté du forum RPG Soul Eater
» Le soul Gardien, le vaisseaux des rebelles démoniaque

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Wansu Apon a Taimu ::  :: Centre ville-